Confinement – Jour 17

Diling diling diling – Aujourd’hui 2 avril, c’est la sainte Sandrine. Bonne fête Didine ! Et comme les fleurs que j’ai commandées, il y a presque une semaine, pour aider les horticulteurs français – misère dans quel état, elles vont arriver – doivent être livrées aujourd’hui, ça lui fera un joli cadeau, ou pas ! Tiens ma Didine, pour ta fête, je t’offre ce joli bouquet de fleurs fanées ! « Je vous ai apporté des bonbons. Parce que les fleurs c’est périssable. Puis les bonbons c’est tellement bon. Bien que les fleurs soient plus présentables… » Ah mais oui, c’est l’intention qui compte ! Autre grande nouvelle du jour, j’ai fini par trouver de la farine ! Alléluia ! Ben oui, je suis ressortie, parce qu’hier, quand je suis arrivée à la poste pour envoyer mes premiers masques de protection, que j’avais cousus avec amour, c’était fermé ! À quatre heures ! Et comme je voulais qu’ils arrivent demain, j’ai dû interroger ma raison et ma déraison, pour savoir si j’avais le droit, à titre exceptionnel, de sortir deux jours d’affilée. J’ai dû me redemander une autorisation, et falsifier ma signature pour aller plus vite parce que le bien et le mal, perchés sur mes épaules, tergiversaient trop longtemps sur la légitimité de ma requête ! Je m’suis cassée, adjugé, vendu ! Pas le temps pour les embrouilles ! J’ai mis un pantalon pour une fois ! J’essaye d’appliquer les principes du Guru Baba Lagerfeld, pour reprendre le contrôle de ma vie. Miracle, je rentre encore dedant et surtout, j’arrive à le fermer ! Donc, je suis allé poster mes lettres et comme je n’étais pas loin d’un grand Carrefour market, j’y suis allée, comme çà, à tout hasard pour voir si’il y avait reçu de la farine. « Enfant du Soleil. Ton destin est sans pareil. L’aventure t’appelle. N’attends pas et cours vers elle. Ah. Ah ah ah ah ah ah…Esteban, Zia, Tao, les Cités d’Or, Ah. Ah ah ah ah ah ah… Esteban, Zia, Tao, les Cités d’Or ». J’ai fait la queue, longtemps, longtemps, avant d’obtenir le droit d’entrer. J’arrive devant le linéaire farine, et là encore rien, à part quelques boîtes de farine pour pain aux céréales. Est-ce que j’en prends, ou pas ? Est-ce que je veux vraiment faire du pain ? Puis je regarde par terre, et là, qu’est ce que je vois, deux petits cartons. Mon précieux abandonné au milieu du rayon. L’un contenant une dizaine de sachets de farine bio, et l’autre, quelques boîtes de farine complète. J’ai illico mis deux paquets de farine bio dans mon panier, puis je me suis décidée pour un autre de farine complète. Oui, je fais des réserves ! Je me suis même demandé si j’n’en prenais pas une quatrième boîte ! Je me suis ressaisie… Je tiens quand même à vous signaler que dans ma grande mansuétude, je laisse le PQ. À chacun ses stocks ! Autant le dire, c’était aussi la bérézina au rayon sucre ! On a lu un article qui expliquait que certains états préemptaient les stocks de certaines denrées pour prévenir d’éventuelles pénuries ! Ah bah, bravo les gars, ça sert drôlement, en ce moment, d’entasser de la bouffe dans des hangars. Il aurait p’être fallu y penser avant, nan ? J’ai aussi trouvé des élastiques pour continuer à faire des masques, mon opération cousette de l’espoir. Une fois de plus, je suis rentrée à la maison chargée comme une mule. Les marcheurs blancs peuvent bien débarquer, la bataille finale éclater et la fin du monde s’annoncer, on a tellement de bouffe qu’on pourra, tranquille, tenir le siège en regardant Netflix. Ok maintenant, on a de la farine, mais il reste un gros dossier qui nous inquiète beaucoup, beaucoup, c’est le déconfinement. Là, ils sont en train de se demander comment ils vont faire ? Ben c’est facile, « Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux. Regardez-les s’envoler c’est beau ». On va sortir comme des poulets en batterie en mal de liberté. On va se marcher dessus pour aller boire des bières. Le dernier au bar paye sa tournée ! Ah non ? Ça ne va pas se passer comme ça ? Merde, on fait comment alors ? Par ordre alphabétique peut-être ? Ah ouais, ben on n’est pas sorti de zonzon nous, avec notre Z comme Zorro. Le gouvernement réfléchit !! Moi j’m’en fous, je sortirai parce que j’ai un masque !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s