Confinement – Jour 23

Diling diling diling – Mais si là, c’est l’apocalypse. Y’en a qui ne me croit pas ! C’est qu’ils n’ont pas bien écouté les infos… Parce que sinon, ils auraient entendu nos célébrités s’égosiller pour la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Et qui c’est qui a eu l’idée de ce grand raoult – ah non lui c’est Monsieur Chloroquine – ce grand raout donc ? C’est Bribri (Macron) ! Youpi ! « Le but est de collecter des fonds auprès de chacun d’entre nous afin de soutenir et aider toutes ces personnes anonymes qui œuvrent chaque minute et sans relâche pour nous permettre d’espérer un autre.. «demain» ». Ça ne vous rappelle rien ? «We are the world. We are the children. We are the ones who make a brighter day, so let’s start giving. There’s a choice we’re making. We’re saving our own lives. It’s true we’ll make a better day, just you and me». Donc Brigitte, c’est la Présidente de la fondation, elle s’est dit : « Tiens, j’ai une idée : Comme ni mon Manu, ni Bruno n’arrivent pas à dire aux grandes entreprises de renoncer au versement des dividendes – Bruno a juste réussi à balbutier qu’il fallait «faire preuve de la plus grande modération sur leur versement» – ben, moi, je vais appeler les copains, qui appelleront leurs copains, et tous ensemble, on va faire une chanson. Ouais ! OK, je ne serai pas honnête si je ne vous disais pas qu’une partie des grandes entreprises du CAC 40 a décidé de renoncer à ces versements pour soutenir l’effort de « guerre ». Mais pas toutes. Parce que, quand même, ça fait mal au bide de dire adieu à un gâteau de cinquante-cinq milliards d’euros ! Y’en a qui vont se tortiller sévère. Tiens, j’ai du Malox ! Bref, tout confinés que sont nos chanteurs, comédiens, footballeurs et autres, ils se sont mis à chanter : « Il a fallu en arriver là, pour nous rassembler… Il a fallu en arriver là pour les remercier, ces héros du quotidien qui, sans compter, sacrifient leur vie au nom de notre santé. Les mêmes qui criaient dans la rue, venaient nous aider ! » Ouh-là, serait-ce une prise de conscience ou juste pour faire joli ! Est-ce qu’après, demain, donc, vous serez prêts, messieurs dames, à descendre dans la rue, à vous faire gazer, comme l’ont été les infirmières, aides-soignantes, les pompiers, les éboueurs… pour défendre le service public, les emplois mal payés ? La lacrymo, ça pique et les coups de matraque ça fait mal ! Parce qu’en vrai, c’est pas près de changer ! Bouh-ouh, on nous aurait menti ? Macron, n’était pas sincère quand il a déclamé son poème : « Le jour d’après ne ressemblera pas au jour d’avant ? » Christophe Lannelongue, le directeur de l’Agence régionale de Santé du Grand Est, viens de se faire virer, le con, parce que qu’il a dit, tout haut, ce qui continue de se tramer tout bas… « Pas de raison de remettre en cause le Copermo pour le CHRU de Nancy, qui prévoit la suppression de 598 postes dans les cinq ans et la fermeture de 174 lits… Nous aurons quelques semaines de retard mais la trajectoire restera la même… ». Dire ça en pleine crise du corona… Viré, pour la forme ! « Rooh mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu, qu’il est bête ! Comme une gargoulette. Plus bête qu’une paire de chaussettes. Qu’il, qu’il est bête ! Qu’est-ce qu’il a dans sa p’tite tête ? Pour être aussi bête. » Sacré virus, quel talent de rassembleur, pour l’instant, et quel sens de l’humour ! Ah ben si… Le ministre israélien de la santé qui avait déclaré, il y a quelques jours, que le coronvirus était « une punition divine pour l’homosexualité », BIM, il a été testé positif au covid. Mon dieu, petit Jésus, Faites que cela arrive aussi aux prédicateurs de misères de toutes obédiences confondues. En même temps, aux États unis, il y a un télévangéliste extra. Il guérit, les téléspectateurs, du coronavirus à travers les écrans : « Put your hand on that television. Say : Alleluia. Thank you lord Jesus. He receives your healing… ». Faut mettre la main sur la télé et t’es guéri. Mieux que le petit verre de swcheppes. C’est beau la science… et les masques !
We Are the World – Michael Jackson / Lionel Richie
Et demain… -le collectif pour la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.
Qu’il est bête – Dorothée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s