Confinement – Jour 28

Diling diling diling – Youhou, presque un mois et ce soir Macaroni, va parler : « Le jour de demain sera très très pourri, mais je ne vous le dirai pas parce que sinon, vous allez faire le mur ». Ah bah ça c’est certain ! On va même allez droit dedans ! « Où va-t-on papa ? Je n’sais pas mais on y va. De qui descendons-nous maman, pour être aussi condescendants ? Où va-t-on papa ? Je n’sais pas, mais on y va. Comme dit mon tonton, plus on est de cons, plus ça s’voit. » – Devant le petit écran, la foule se rassembla et Atlas – c’est comme ça que Bribri voit son Manu, celui qui porte la voûte terrestre – dit : « Mes chers cons-citoyens, moi et mon super conseil scientifique, nous avons décidé, pour des raisons sanitaires évidentes, que le confinement serait prolongé d’un mois. Les écoles, quant à elles, resteront fermées jusqu’en septembre. Et la réouverture des bars et restaurants sera repoussée aux calendes grecques. Stupeur et tremblements, les gueux, de rage, d’exaspération, balancèrent tout ce qui leur passa sous la main, en direction du tyran, ah, non pardon, du Titan. Tous les postes de télévisons explosèrent en même temps. Champignon atomique. Le souffle de l’explosion fit vaciller Atlas. La terre lui échappa, s’écrasa dans les tréfonds de l’univers et cessa de tourner rond. Fin du monde ! Mieux que la pandémie ! Elle est pas belle l’histoire ? Pouahhhhh, non, moi j’vous le dis, on va tous finir à l’asile à force ! Ouh ouh, il va falloir penser à ouvrir des lits supplémentaires à Sainte-Anne ! Et il va falloir aussi faire de la place à la SPA ! Vous venez adopter un chien ? un chat ? Nan, je viens abandonner mes gosses… J’espère que le gouvernement a fait appel au même type qui retranscrivait, à l’écrit et en direct, l’allocution du Président, histoire de détourner notre attention des annonces qui seront faites… Histoire de noyer le poisson ! En attendant cette grand-Messe, nous, on a fait le ménage de printemps. Enfin pas dans toute la maison. On a fait que quelques pièces. À force d’entendre les amis dire qu’ils avaient lessivé le murs, ciré le parquet, récuré la salle de bain, on s’y est mises. On a fait tout pareil que les autres. L’esprit grégaire ! Oui, on appartient encore à un groupe, et le groupe a insinué, pas explicitement, mais quand même, que cette période de confinement était propice au grand nettoyage. Notre cerveau s’est mis à mouliner et en a conclu que fallait qu’on s’y mette. Même si on sait très bien, que tous nos efforts seront anéantis en moins de deux parce qu’on est dans l’appart H24. Bah oui ! Bref, on s’y est mise. « Nétwayé, baléyé, astiké. Kaz la toujou penpan ; Ba’w manjé, baw lanmou. E pou vou an kafey an chantan, Hahahaha… » On n’a pas fait les vitres parce que, si elles sont trop transparentes, les petites mésanges vont se cogner dedans ! Ça arrive de temps en temps, quand elles sont effrayées par quelque chose. Boum…Ça fait trop mal au cœur. Donc, on est condamné à avoir des vitres un peu sales et… à porter des masques !

Où va-t-on , – La Tordue
Maldon – Zouk machine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s