Confinement – Jour 3


Diling diling diling – Hello friends ! Ah ben, ouais, aujourd’hui, je poste l’aprèm. C’est pour casser la routine. Sinon on va se faire vite ch — r. Grande nouvelle, aujourd’hui, je me suis décidée à sortir. Il fallait bien ! Au moins pour descendre les poubelles. News du jour, qui répondait à une de nos interrogations existentielles et tellement superficielles – ça-ne-donne-pas-une-bonne-image-de-moi-mais-tant-pis je-plaide-coupable – oui les poubelles ont bien été vidées ! Ce n’est pas le cloaque dans le local dédié. Les rats n’ont pas encore envahi le navire. On ne mourra pas du typhus, ou de la peste, c’est funeste, et c’est déjà ça ! Et oui, on avait du courrier… Des pubs. Ouf, le monde ne s’est pas arrêté de tourner. Enfin, le monde façon de parler hein, on s’entend ! Nan mais, claquemurés dans nos apparts, on oublie facilement qu’il y a des millions de gens qui eux, bossent à l’extérieur. Dans le monde réel. Et je ne pense pas qu’aux soignants, mais aussi au caissièr(e) s, éboueurs, postiers… etc. Bravo à eux et surtout un grand merci, parce que, sans eux, ce serait la zone. Bref, munie de mon stylo à bille, j’ai rempli mon attestation de déplacement dérogatoire : Nom, prénom… OK. Date de naissance ???? Allo, z’ont peur qu’on oublie notre âge ? C’est pour que le policier qui vous contrôle sache si votre profil match avec le sien ??? D’ailleurs à partir de quel âge un laissez-passer est obligatoire. Les petits qui ne savent pas encore lire et écrire doivent-ils faire des croix ou faire des dessins ?? Adresse… ok ! J’ai hésité à mettre un bolduc autour de ma feuille et à me l’attacher autour du cou comme les enfants en sortie scolaire, au cas où ! J’ai gardé mon jogging troué, mais j’ai mis du rouge à lèvres et du parfum quand même. Me voilà dans la rue… Dites donc les propriétaires de chiens, les symptômes du covid-19 ne sont pas ceux du lumbago. Faut toujours les ramasser les crottes hein ! Même s’il n’y a personne dans la rue et que donc personne ne vous voit ! V’la le civisme ! À part les déjections et des détritus, ben il y avait un peu de monde quand même ! Il y avait un petit groupe qui discutait, à bonne distance les uns des autres, une joggeuse derrière un masque et puis des gens qui faisaient leurs courses. Je n’étais pas tout seule en fait ! J’ai fait la pharmacie, le Auchan à 2 pas et le Naturalia pour trouver ce dont j’avais besoin. Partout les employés étaient barricadés derrière des installations genre bâches plastiques ou panneaux de plexi ! waouh, le monde a changé. Et puis il y avait ce temps, putain, ce temps. Il a plu pendant des semaines et là, c’est l’été ! Quelle insolence ce soleil ! On ne peut même pas profiter du spectacle des arbres en fleurs ! Bon, pour ceux qui suivent, j’ai acheté les citrons. Retour à la maison… J’avais un masque, au fait

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s