Confinement – Jour 8

Diling diling diling -Voilà, on y est ! Quand je vous parlais de haine ! Vous sentez pas ? Ça commence à puer le moisi, un relent de peste brune. J’ai lu, ce matin, que certains commissariats étaient saturés d’appels pour dénoncer les voisins qui ne respecteraient pas les consignes. Ah délation, quand tu nous tiens ! Douce France, cher pays de mon enfance… ! Ça pue j’vous dit ! Sinon, hier je me suis fait contrôler ! Ah oui, je suis encore sortie. Oui bah y’avait deux sacs de poubelles qui s’entassaient devant la porte – on les avait oubliés dimanche – fallait bien les descendre, hein, et quitte à descendre sept étages sans ascenseur – pas pour faire de la gym, y’a juste pas d’ascenseur dans l’immeuble – bah autant en profiter pour aller acheter les citrons bios, qu’on avait aussi oublié d’acheter. Un dimanche sans cervelle. Bref, je faisais la queue devant le magasin et on s’est tous fait contrôler par la police. J’avais mon laissez-passer, sinon, comme je les avais vu venir de loin– ils étaient plein -j’me serais enfuie. Bref, le mec regarde mon attestation, et il marmonne : « nom, adresse, ok, date 23 février ok…» Gars, on est en mars ! Oh gros, tu sors d’où là ? Si on était en février, on s’rait pas là, avec nos masques, à faire la queue comme des cons devant le Naturalia, à te présenter nos papiers ! Oui, parfois je parle comme ça, ça m’arrive ! Macron, visionnaire, serait encore en train de nous réciter sa poésie : « Non, nous ne renoncerons à rien. Surtout pas à rire, à chanter, à aimer. Surtout pas aux terrasses, aux salles de concert, aux fêtes de soir d’été…» Stop, n’en jetez plus, la coupe déborde de niaiseries. Bref, J’lui ai pas dit, au flic, qu’on était plus en février ! Je vous ferais remarquer qu’on est les seuls au monde à devoir présenter cette petite feuille qui, disons-le, ne sert à rien de rien, à part à foutre des prunes aux oublieux ! Parce que sérieux, ton papier, tu peux sortir avec dix fois dans la même journée, si tu veux ! On n’a pas un flic devant chaque immeuble. Niveau d’efficacité : zéro. J’me demande qui est cette troupe de pieds nickelés qui conseillent le président ? Je peux le faire, moi aussi. Je cherche du boulot. J’ai juste à traverser la rue, ou presque ! Là, ils se rendent bien compte que c’est nul comme idée. Alors voilà, nouvelle mesure, pour ceux qui n’auraient pas compris, il va falloir indiquer l’heure de sortie ! Pas mieux genre idée débile. Ils réfléchissent maintenant à utiliser nos smatphones pour nous géolocaliser. La blague. Allo, on n’est pas dans Prison Break, là ! On peut les laisser à la maison, nos téléphones, c’est pas des bracelets électroniques, hein ? « La ta ca ta ca tac tac tique, 
Du gendarme 
C’est d’avoir avant tout 
Les yeux en face des trous. 
Contravention 
Allez, allez, 
Pas d’discussion 
Allez, allez, 
Exécution 
Allez, allez, 
J’connais l’métier 
La ta ca ta ca tac tac tique 
Du gendarme, 
C’est de verbaliser 
Avec autorité. 
Sinon, sur la porte du Naturalia, ils avaient écrit : « Pour votre sécurité nous ne mettons plus de paniers à disposition ». Sur une autre affichette : « Par mesure d’hygiène, merci de ne pas trop toucher les fruits et légumes »… Heu, ils viennent d’où mes citrons bios contaminés ? Ils ont poussé à Tchernobyl ? Du coup j’ai posé, vite fait, le sac sur la table du salon, et je les y ai laissés, punis, confinés… Je les sortirai dans quatorze jours, et comme ils sont bios, ils seront pourris… J’m’en fiche… j’ai un masque !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s