Confinement – Jour 41

Diling diling diling – Ça y est, sur Paris, les nuages se sont déconfinés. Il pleut ! enfin ! Quelques coups de tonnerre et puis le silence. Il n’y a plus personne dans les rues. À peine une mobylette qui pétarade. Lunaire. Est-ce un tsunami qui se prépare, quand la vague reflue avant de s’abattre ? L’apocalypse ? Quelque chose qui va exploser… Notre colère, sans doute, difficile à confiner devant les vautours qui survolent le droit du travail. Geoffroy Roux de Bézieux, le Président du Medef, avait déposé un bel œuf de Pâques dans le jardin de ses copines, les grandes entreprises. Il avait annoncé dans les colonnes du Figaro, en ce joli week-end, « qu’il faudra bien se poser tôt ou tard la question du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise économique, et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire » car : « l’important, c’est de remettre la machine économique en marche et de reproduire de la richesse en masse pour tenter d’effacer, dès 2021, les pertes de croissance de 2020″. Blabla bla !
« Le travail c’est la santé
Rien faire c’est la conserver
Les prisonniers du boulot
N’font pas de vieux os… » *

Devant l’indécence de ces propos en pleine pandémie, les réactions, sincères ou calculées, à gauche comme à droite n’avaient pas manquées : « Seigneur, votre rhétorique esclavagiste n’est pas prudente. Les moutons pourraient prendre peur et s’enfuir de leur enclos. Ils vont se déconfiner sans réfléchir ! Faut pas leur dire trop tôt aux Français qu’après ce sera la mine ! » Trop tard… L’œuf a depuis éclos dans le cerveau de certains patrons qui y voient la potion miracle pour se gaver davantage sur le dos des salariés. Ainsi le groupe Fnac-Darty a conditionné le versement du complément de salaire qui n’est pas pris en charge par l’État – soit 30% de complément du salaire brut – qui permettrait aux salariés en chômage technique de percevoir l’intégralité de leur paie. Ah ben non les gars, si vous voulez toucher vos sous faudra signer là, en bas de la feuille blanche. Une croix suffira ! L’entreprise veut faire accepter à ses employés l’accord sur la renégociation des horaires de travail, soit une modulation du temps de travail. Jusque-là la rien de nouveau. Le dispositif existe depuis longtemps. Je l’ai d’ailleurs expérimenté lorsque j’étais salariée. Là où le bât blesse, c’est que les semaines hautes pourront être de 43 heures ! 
On est far far away des 35 heures, non et même des 39 heures ? Ah ben oui, mais vous n’avez rien foutu pendant huit semaines, on n’a rien gagné, maintenant faut rembourser. Rien n’est gratuit. !
« Au temps, au bon temps
Des rois fainéants,
Ti qui tic qui tic!
Les jours et les nuits
Se passaient au lit
Ti qui tic qui tic!… »**

Soit dit en passant le groupe a obtenu un prêt de 500 millions d’euros, garanti par l’état à hauteur de 70%, ce qui porte sa trésorerie à plus d’un milliard d’euros… Il avait raison Manu quand il disait que le jour d’après ne ressemblerait pas au jour d’avant. Tu m’étonnes ! Il a tellement détricoté le code du travail avec ses ordonnances votées, via la loi d’urgence pour faire face à la pandémie, que le champ des possibles pour les patrons est infini et au-delà ! Seuls les centenaires pourront dire : « Moi, étant jeune, j’ai connu ça ». Mais oui papy ! Au fait, j’ai un pou dans ma tête. Il me gratte le cerveau : 
« C’est nous les poux, les poux, les poux
C’est nous les poux, les poux, les poux
Maintenant ça me gratte
Derrière les oreilles 
Au niveau du cou, 
Ça pique, ça gratte
Regarde ma tête
J’suis sûr qu’c’est les poux… »***

La super réforme des retraites ne prévoyait-elle pas de figer les pensions versées par les systèmes obligatoires au niveau de 14 % du PIB national ? Comment ça se passe si le PIB chute à moins 8% voire moins 10% comme maintenant ? Est-ce que les vieux, qui nous coûtent un pognon de dingue, devront rembourser de l’argent à L’État ? Je réfléchis trop, non ? Mais, j’ai un masque. 

* Le travail c’est la santé – Henri Salvador 
**Les rois fainéants – Bourvil
*** Les poux – Najette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s